Close

Derniers Posts

La perle de Tahiti est une perle à la fois fascinante et impressionnante. En plus, sa couleur est différente des...
Vous en avez marre de vous faire tout le temps piquer par les moustiques ? Il y a quelques solutions à la fois bios...
Pour ressentir les effets du soleil sur vos cheveux, vous pouvez vous lancer et préparer vous-même votre...
Il est possible d’avoir un bronzage « parfait », c'est-à-dire avec un effet naturel et en adéquation avec votre type...
Le monoï, cette huile parfumée et « sacrée » est très populaire auprès de ces dames. Monoï vient de Mono’i en...
Le monoï est une senteur dont on ne se lasse pas, surtout en été. Monoï rime avec été, plage, soleil, ou encore...

Les bienfaits du monoï sur les cheveux

Posté le: 14/04/2019 | Catégories: Les Bienfaits du Monoï

Une routine beauté pour ses cheveux est importante. Grâce au monoï, vous obtiendrez des résultats surprenants en peu de temps, quel que soit votre type de cheveux. Voici comment procéder.

Pourquoi appliquer du monoï sur mes cheveux ?

Le monoï est réputé comme étant très protecteur et hydratant pour les cheveux abîmés ou ternes. Cela est en partie dû à l’huile de coco qu’il contient. En effet, les vertus bienfaisantes de cette substance ne sont plus à prouver.

Si vous avez déjà vu les magnifiques crinières des Tahitiennes, vous comprendrez rapidement que le monoï est un atout de taille face au soleil, au vent et au sel. Il est riche en oméga-6 et oméga-9. Il contient également des alcools terpéniques et des esters (salicylate de méthyle). En bref, il s’agit d’un véritable cocktail bienfaisant pour les cheveux.

Le monoï va donc renforcer les fibres en les fortifiant. Il va aussi tonifier le cheveu fin. Les vertus antiseptiques de l’huile de coco vont permettre aux cuirs chevelus les plus gras de se neutraliser. Il va laisser un film protecteur qui évitera au crâne de se sentir agressé et donc de sécréter du sébum à outrance ou encore former des pellicules. Autre point fort, il va assouplir les cheveux rêches et dompter les cheveux rebelles. En d’autres termes, n’ayez plus peur de laisser votre crinière frisée au naturel, le monoï va aider à la formation de boucles parfaites en supprimant les frisottis.

Autre avantage, le monoï sent délicieusement bon les vacances ! Si vous êtes adepte des produits naturels, il parfumera agréablement votre cuir chevelu après un masque ou après avoir enduit vos pointes.

Comment appliquer le monoï sur mes cheveux ?

Bonne nouvelle, que vous ayez les cheveux frisés, fins, épais, gras, secs, normaux, bruns, blancs, blonds ou roux, vous pouvez tout à fait ajouter le monoï à votre routine capillaire. Sa texture grasse ne laisse pourtant pas de film sur la chevelure et ne l’alourdit pas non plus.

Pour utiliser le monoï en masque, il est vivement conseillé de le faire poser la nuit, cheveux enroulés dans une serviette et ce, une fois par semaine. En effet, l’huile étant photosensible, il est préférable d’éviter de s’exposer au soleil avec un masque au monoï sur les cheveux. Celui-ci pourrait avoir un effet inverse. Le masque se pose donc sur toute la longueur des cheveux. Au petit matin, il suffit de les laver comme d’habitude et de constater plus de brillance et de douceur en plus de sentir bon ! Attention, plusieurs shampooings pourraient être nécessaires pour éliminer la totalité du monoï.

Sur les cheveux frisés et les cheveux épais, le monoï fait des merveilles. Il dompte les boucles à la perfection et allège les cheveux épais. N’hésitez pas à utiliser des noisettes de monoï pour remettre les frisottis à leur place ou corriger un épi.

Pour les cheveux fins en revanche, la parcimonie est de mise. Bien qu’il soit très bénéfique, le monoï pourrait rapidement « coller » vos cheveux à votre crâne et vous faire ressembler à un Playmobil. Mieux vaut utiliser un spray pour les enduire sur les longueurs. Cela leur apportera du brillant et une hydratation intense sur les pointes abîmées.

Utiliser le monoï en soin capillaire avant l’été, leur permettra d’être protégés et fortifiés avant les agressions estivales (chlore, soleil, mer, sable, vent, etc.). Prolonger les soins durant l’arrière-saison sera salvateur pour les réparer.

Close