En continuant, ou en cliquant sur la croix, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
J'accepte
Close

Derniers Posts

Vous avez l’habitude de mettre du monoï ? Vous ne savez pas vraiment d’où cela vient ? Saviez-vous que les bouteilles...
Le monoï et l’huile de monoï sont deux choses différentes ! Vous ne savez pas faire la différence entre ces deux...
Et si finalement le monoï était le remède à la pollution qui gangrène la planète ? Le monde est en plein danger de...
Après plusieurs années de recherches, le secret de la beauté des Polynésiennes, la douceur de leur peau et la...
Découvrez un article de l’univers du monoï et plus spécialement sur la marque référence du monoi. Vous retrouverez...
Les amoureux des belles femmes aiment aller en vacances à Tahiti pour admirer la beauté des femmes tahitiennes qu’on...

Les secrets de l'huile de Tamanu

Posté le: 10/05/2019 | Catégories: Les différentes huiles
Les secrets de l'huile de Tamanu

Moins connue que le monoï, l’huile de Tamanu est également un produit miracle provenant de Polynésie. Il s’agit d’un remède autrefois utilisé par les Polynésiens, devenu aujourd’hui très prisé par l’industrie cosmétique.

Qu’est-ce que l’huile de Tamanu ?

L’huile de Tamanu possède bien des surnoms, mais les plus répandus sont « l’huile sacrée », « l’huile aux mille vertus » et « l’or vert du pacifique ». Maintenant que le décor est planté, voyons un peu ce qu’est réellement cette huile si mystérieuse…

L’huile de Tamanu est utilisée depuis des millénaires en médecine traditionnelle polynésienne. Elle était, au même titre que l’huile de monoï, très utile aux Polynésiens. Il s’agit d’une huile végétale assez épaisse extraite du fruit du Calophyllum Inophyllum, également appelé Tamanu ou Ati par les locaux.

La couleur verte de l’huile de Tamanu varie du clair au plus foncé et son odeur de noix est enivrante. Cet élixir précieux n’est pas comestible, mais ses vertus cicatrisantes en font un produit de choix auprès des Tahu (les médecins traditionnels). Tout comme le monoï, l’huile de Tamanu se solidifie en dessous de 25°C.


Les croyances autour de l’huile de Tamanu et sa place dans la civilisation moderne

Le Tamanu était considéré comme mystique et sacré, doté de nombreux pouvoirs pour les Polynésiens. Cet arbre peut mesurer jusqu’à 20 mètres de haut. Son bois n’était d’ailleurs réservé qu’à la fabrication d’objets religieux. Suivant les croyances polynésiennes, il était dit que les Dieux faisaient des siestes sous les Tamanu. Mais tous ces mythes ont pris fin avec l’arrivée du christianisme dans l’archipel.

Depuis, la totalité de l’arbre sert au quotidien des habitants. Le bois solide est utilisé pour la construction des pirogues ou la fabrication de divers objets. Avec les feuilles, les femmes concoctent des élixirs de beauté et le fruit est utilisé pour fabriquer la fameuse huile de Tamanu. D’ailleurs elle n’est produite presque uniquement en Polynésie française.

Le Tamanu poussait à l’état sauvage. Il y avait des forêts entières sur les diverses îles de l’archipel. Mais depuis quelques années, il est nécessaire de le cultiver sur des plantations spécifiques. En effet, à cause de la perte de son statut sacré et face à la demande d’huile de Tamanu croissante, il se raréfie de plus en plus.

Comment fabrique-t-on l’huile de tamanu ?

Pour fabriquer l’huile de Tamanu, il faut d’abord cueillir les fruits sur l’arbre. Il s’agit d’une activité familiale. Puis les cueilleurs revendent les fruits récoltés pour arrondir leurs fins de mois. Ensuite, les fruits sont ouverts pour permettre de recueillir les amandes. Ces dernières subiront un temps de séchage naturel au soleil durant 4 à 8 semaines. Cette étape est nécessaire pour la fabrication de l’huile. En effet, les amandes vont perdre leur eau pour la transformer en lipides.

Elles seront alors pressées à froid pour recueillir l’huile. Cette dernière va être filtrée pour éliminer les impuretés. Après cette étape, il faut ajouter du tocophérol naturel pour stabiliser l’or vert recueilli et donner naissance à l’huile vierge de Tamanu. Il n’y a aucun autre additif, aucun colorant et aucun parfum supplémentaire. L’huile de Tamanu est donc naturelle et végane.

Quelles sont les vertus de l’huile de Tamanu ?

Il y a de cela quelques siècles, l’huile de Tamanu était un remède très prisé par les Tahu polynésiens. Ils l’utilisaient sous forme de Raau Tahiti, une concoction médicinale traditionnelle. Les feuilles guérissaient les maladies de peau et les problèmes aux yeux. Quant aux fleurs, elles étaient également cueillies par les mamas tahitiennes pour fabriquer le monoï, lorsque les fleurs de tiaré étaient réservées à la noblesse ou se faisaient plus rares.

D’après les Tahu, l’écorce avait également la faculté de soulager les ulcères. Quant au jus du fruit du Tamanu, il était efficace contre les maux de tête et les hémorroïdes. D’autre part, les amandes avaient aussi le pouvoir d’aider à la cicatrisation de diverses blessures.

Puis l’utilisation du Tamanu pour la médecine avait quasiment disparu. Il a été réutilisé dans les années 30 contre la lèpre. Puis, en 1948, le docteur Jeanson a réintroduit son utilisation dans la médecine occidentale. Il s’en servait pour soigner différentes plaies.

Suite à cette « découverte » occidentale, l’huile de Tamanu a fait l’objet de nombreuses études dans le but de déterminer ses véritables vertus. Il se trouve qu’après plusieurs tests, le Professeur Jacques Chevalier a été en mesure d’attester qu’elle accélérait la cicatrisation des plaies, mais également des escarres, brûlures, gangrène, greffes, etc.

Les années 2000 ont été fastes dans l’avancée des études de l’huile de Tamanu, puisque les chercheurs ont découvert qu’elle contenait des coumarines inophyllum B et P, deux molécules efficaces pour lutter contre le HIV. L’huile de Tamanu entre aussi dans la composition de nombreux produits cosmétiques (savons, maquillage, soins après-soleil, etc.).

Aujourd’hui, l’on peut affirmer qu’elle possède des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, antibactériennes et protectrices. Elle peut aussi soulager des tendinites et reste efficace contre l’acné. Elle s’utilise pure ou diluée avec une autre huile végétale. Mais attention, face au succès de l’huile de Tamanu, des contrefaçons circulent sur le marché. Il faut se fier au label « Tamanu Original » pour être sûr d’acheter de l’huile pure et produite à Tahiti.

Sous quelle forme faut-il utiliser le Tamanu ?

S’il est principalement utilisé sous sa forme naturelle d’huile, « l’Or Vert du Pacifique » peut aussi prendre l’aspect d’un baume ou d’un savon. En effet, le baume est fait à partir de l’huile à laquelle on ajoute un peu de cire afin d’obtenir une texture plus solide. Le baume de Tamanu est donc moins concentré en principes actifs que l’huile elle-même. Mais il a l’avantage d’être plus pratique. Exit la peur de tout renverser. Il est en fait, plus simple à transporter et à manipuler.

Le baume est à privilégier par exemple pour l’application de compresse et pour l’usage sur des enfants et des peaux très sensibles. Et cela, parce qu’il est moins concentré et donc, moins puissant que l’huile. Par contre, pour faire des massages, il est nécessaire d’opter pour l’huile, à utiliser pure ou diluée.

Également fabriqué à partir de l’huile, le savon à base de Tamanu convient aux peaux à problèmes ainsi qu’aux peaux sensibles et réactives. Mais à l’opposé de l’huile et du baume qui sont des produits de soin destinés à une application particulière, le savon est un produit du quotidien. Il faut noter que même s’ils ont des dosages différents, ces trois produits sont tous efficaces.

Conseils d’utilisation et précautions d’emploi

La première information à connaître est que l’huile sacrée de Tahiti n’est pas comestible. Il faudra donc se garder d’en ingurgiter et tenir le produit hors de portée des enfants. Aussi, il est indispensable de s’assurer de sa provenance. En effet, il faudra privilégier l’huile de Tamanu fabriquée à Tahiti.

De plus, il faut faire attention au dosage. Il existe des huiles pures, diluées ou mélangées avec d’autres produits. Avant toute utilisation, il est donc essentiel de tester avec une petite goutte dans le pli du coude afin de voir la capacité de votre peau à l’absorber et pour éviter toute irritation.

En cas de traitement, il est souvent recommandé d’utiliser cet élixir de Tahiti pure, en application locale pendant environ 2 semaines. Pour la suite du traitement, il doit être dilué de moitié avec une autre huile végétale.

L’huile de Tamanu ne peut être utilisée pour les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de trois ans, que si elle est diluée. Pour ce faire, il faudra mélanger entre 10% et 20% d’huile pure avec de l’huile végétale de votre choix (olive, jojoba, amande douce, beurre de karité, etc.). Il en est de même pour un usage en huile en massage.

Enfin, il faut savoir qu’en raison de son activité sur la circulation sanguine, il est déconseillé d’utiliser l’huile de Tamanu en cas de traitement anticoagulant ou fluidifiant.

Close