En continuant, ou en cliquant sur la croix, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
J'accepte
Close

Derniers Posts

Le monoï et l’huile de monoï sont deux choses différentes ! Vous ne savez pas faire la différence entre ces deux...
Et si finalement le monoï était le remède à la pollution qui gangrène la planète ? Le monde est en plein danger de...
Après plusieurs années de recherches, le secret de la beauté des Polynésiennes, la douceur de leur peau et la...
Découvrez un article de l’univers du monoï et plus spécialement sur la marque référence du monoi. Vous retrouverez...
Les amoureux des belles femmes aiment aller en vacances à Tahiti pour admirer la beauté des femmes tahitiennes qu’on...
Sur la route du Monoï voici une étape atypique qui raconte l’histoire de cette huile mythique. C’est dans la vallée...

Bronzer avec du monoï : attention, danger !

Posté le: 09/05/2019 | Catégories: Quels usages pour le Monoï ?
Bronzer avec du monoï : attention, danger !

Une légende urbaine a laissé entendre que le monoï était une huile bronzante. Certes, elle sent bon les vacances, mais il n’en est rien. Il est même excessivement dangereux d’exposer sa peau enduite de monoï. Explications.

Le monoï ne protège pas des UV

L’huile de monoï fait immédiatement penser aux plages de sable fin, à la mer turquoise et aux cocotiers. Bien qu’étant le meilleur ami des vahinés, le monoï n’est en rien une huile bronzante. À ce sujet, aucun polynésien n’aurait d’ailleurs l’idée de s’exposer au soleil avec du monoï !

Le monoï ne possède aucun filtre à UV. En ce sens, il n’est pas du tout efficace en guise de « crème solaire », ni même en tant qu’huile bronzante. En effet, en appliquant le monoï sur la peau avant une exposition au soleil, celle-ci pourrait littéralement cuire. Ayant pour effet d’attirer les rayons du soleil, la peau va rapidement rougir avant de se déshydrater et de brûler. Dans les cas les plus extrêmes, des cloques peuvent même apparaître. Le côté sournois, c’est justement qu’il est presque impossible de sentir lorsque sa peau est en train de cramer. C’est après, une fois qu’elle l’est déjà, que les sensations désagréables de brûlures se font ressentir.

En d’autres termes, le monoï n’est pas une huile solaire et n’est pas non plus un accélérateur de bronzage, comme sa cousine la graisse à traire.

Peaux claires, soleil et monoï, un cocktail explosif

Les personnes ayant la peau blanche, voire très blanche devraient réellement éviter de s’exposer au soleil le corps enduit de monoï. En effet, l’action de réverbération est décuplée sur les peaux claires, conduisant à des dégâts encore pires que sur des peaux mates.



Le soleil sera directement attiré par le film huileux et viendra agir tel un miroir ou une loupe sur l’épiderme. En ce sens, les peaux claires seront alors brûlées, parfois même violemment, en s’exposant avec du monoï.

En revanche, le monoï est un excellent soin post-solaire, et ce, pour toutes les peaux, surtout les plus claires et les plus fragiles. Il va permettre de déposer un film lipidique naturel, nourrissant et protecteur pour hydrater la peau en profondeur et pallier quelque peu aux agressions du soleil. Pour cela, il faut l’appliquer après les expositions et en sortant de la douche, sur une peau encore humide.

Le monoï et les effets indésirables sur les cheveux

Beaucoup de femmes pensent, à tort, que le monoï protège le cheveu lors des expositions au soleil. C’est ainsi qu’elles s’enduisent la chevelure de la précieuse huile, sans se douter une seconde des dégâts que cela engendre…

En effet, comme toutes les huiles, le monoï attire les rayons du soleil et comme sur la peau, il va jouer un rôle de réverbération. C’est ainsi que beaucoup de femmes vont se retrouver avec une décoloration capillaire. Le soleil va attaquer le cheveu au travers de l’huile et le brûler. C’est de cette façon que les brunes deviendront rousses ou cuivrées, les châtains tireront vers le blond et les blondes vers le presque blanc.

Sachez que ce type de décoloration abîme profondément le cheveu et peut même le tuer. Dévitalisés, il conviendra alors de couper toute la longueur décolorée des cheveux, afin de redonner vigueur et douceur à l’ensemble de la chevelure.

En revanche, le monoï est un excellent soin après-soleil pour les cheveux. Pour cela, un masque hebdomadaire et durant toute une nuit devrait nourrir la fibre en profondeur !


Bronzer-avec-du-monoi.jpg

Close