Close

Derniers Posts

La perle de Tahiti est une perle à la fois fascinante et impressionnante. En plus, sa couleur est différente des...
Vous en avez marre de vous faire tout le temps piquer par les moustiques ? Il y a quelques solutions à la fois bios...
Pour ressentir les effets du soleil sur vos cheveux, vous pouvez vous lancer et préparer vous-même votre...
Il est possible d’avoir un bronzage « parfait », c'est-à-dire avec un effet naturel et en adéquation avec votre type...
Le monoï, cette huile parfumée et « sacrée » est très populaire auprès de ces dames. Monoï vient de Mono’i en...
Le monoï est une senteur dont on ne se lasse pas, surtout en été. Monoï rime avec été, plage, soleil, ou encore...

Le monoï de Tahiti, une appellation d’origine contrôlée

Posté le: 30/06/2021 | Catégories: Tout sur le Monoï
Le monoï de Tahiti, une appellation d’origine contrôlée

Le monoï, cette huile parfumée et « sacrée » est très populaire auprès de ces dames. Monoï vient de Mono’i en tahitien, Manogi en paumotu et Pani en marquisien. Cette huile est un produit de beauté qui est obtenu grâce à la macération de la fleur de Tiaré dans de l’huile de coprah (huile de coco raffinée). C’est un produit traditionnel des îles de la Polynésie française.

Le monoï de Tahiti, l’appellation d’origine

L’huile de monoï est très populaire en Europe grâce à ses multiples bienfaits. Elle est surtout utilisée en guise d’huile de bronzage, pour prévenir de la déshydratation de la peau au soleil. Attention, il ne protège pas la peau contre les ultraviolets (UVA et UVB). En Polynésie par contre, il est surtout utilisé comme huile de massage, pour ses propriétés nourrissantes pour la peau et les cheveux.
Depuis des années, le Monoï de Tahiti ® a été très détourné et copié. Depuis les années 60, pour se protéger des contrefaçons, les producteurs Tahitiens ont décidé d’ajouter une fleur de Tiaré dans leurs flacons d’huile de Monoï afin que la clientèle soit sûre de sa provenance et de son authenticité. En effet, cette fleur est une fleur endémique de cette petite île. La pratique est restée, mais actuellement, il y a une réglementation qui protège le Monoï de Tahiti.

Réglementation du Monoï de Tahiti

Il a fallu des piles de dossiers pour qu’enfin, en Avril 1992, suivant le décret 92-340, le Monoï de Tahiti soit reconnu dans le cadre du « Monoï de Tahiti Appellation d’Origine ». Ce décret stipule que « le Monoï provenant de Tahiti est une huile qui provient de la macération de fleurs de Tiaré dans le Coprah Raffiné (extrait de noix de coco qui est récolté dans l’aire de la Polynésie française au stade de noix mûres) sur les sols coralliens. Ces noix proviennent du cocotier « Cocos nuciferia »et des fleurs de Tiaré de l’espèce « Gardenia tahitensis » d’origine polynésienne récoltées au stade de bouton. Un monoï de Tahiti AO (Appellation d’Origine) est donc un vrai Monoï de Tahiti.

Les propriétés du vrai Monoï

Depuis la nuit des temps, les vahinés n’ont cessé d’incarner la beauté solaire à la fois naturelle et puissante. Le Monoï de Tahiti est leur secret, que ce soit en sérum, en baume réparateur ou encore en huile. En effet, le monoï est extrêmement efficace en soin réparateur. Il nourrit et protège les cheveux et pour la peau. Il protège efficacement contre une nature extrême comme les pluies tropicales ou le soleil du pacifique.
Une batterie de tests in-vivo a prouvé les propriétés embellissant du Monoï de Tahiti sur les cheveux. Le monoï a également été comparé avec beaucoup d’autres huiles de référence en beauté et de soin des cheveux. Il a été évalué sur cinq critères différents et on a constaté que le Monoï de Tahiti améliore considérablement la qualité des cheveux. Cela est aussi valable pour les vertus réparatrices. Coté brillance, ses résultats sont largement supérieurs comparés à l’huile de macadamia. Il est aussi meilleur que le beurre de karité.

Comment reconnaitre le vrai Monoï de Tahiti ?

« Monoï de Tahiti » est une Appellation d’Origine qui est protégée. Par contre, le mot « Monoï » à lui seul ne l’est pas. Cela favorise quelques portes ouvertes à la dérive. S’il n’y a pas marqué « Monoï de Tahiti » sur l’étiquette, ou sur le flacon, c’est assez louche. Si la composition de votre produit ne contient pas du cocos nuciféria ainsi que gardenia tahitensis (ou taitensis) ce n’est pas du vrai Monoï de Tahiti.
Il faut également que vous sachiez que « Monoï 100 % huile végétale » ne signifie pas « Monoï de Tahiti ». Le sigle AO veut dire Appellation d’origine. Si votre Monoï contient le terme « Bio », ce n’est pas non plus un Monoï de Tahiti et c’est sûrement un faux car le Monoï Bio n’existe pas encore. « Huile de Monoï » ne signifie pas forcément « Monoï de Tahiti ».

L’institut du Monoï

L’institut du Monoï a été fondé en 1992 par les principaux producteurs de Monoï. Cet institut regroupe tous les spécialistes de ressources végétales de Tahiti et de ses îles. Sa mission est de développer les connaissances sur le Monoï et à les perpétuer. Le but est l’inspiration d’une nouvelle formulation pour de rituels de beauté et de bien-être qui puise sa source dans le Rau Tahiti. L’institut du Monoï possède un comité technique qui a vu le jour en 2006. Ce comité rassemble des scientifiques ainsi que des professionnels dans l’industrie du cosmétique qui appuie l’institut dans ses nombreuses tâches dans :

  • la connaissance analytique du Tiaré de Tahiti
  • la mise en conformité des produits en suivant les normes internationales
  • le développement ainsi que la recherche liée au produit.
Close