En continuant, ou en cliquant sur la croix, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
J'accepte
Close

Derniers Posts

Piri Huuti, tatoueur installé à Sanary-sur-Mer dans le var, répond à nos questions : Ia Orana Piri, peux-tu te...
Avoir de beaux cheveux est le rêve de toute femme. Brillants, soyeux, forts et surtout doux, une chevelure saine est...
Le monoï est un produit de beauté fabriqué dans les divers atolls polynésiens et nulle part ailleurs. Il s’agit d’une...
Le monoï est un cadeau de la nature, provenant de l’un des plus beaux coins du monde. Joyau polynésien, le monoï est...
Grande star du moment, l’huile de coco a été redécouverte par l’industrie cosmétique. Il faut dire que ses vertus...
L’huile de monoï est un soin ancestral typique de Polynésie française. Elle se fabrique depuis des siècles et ses...

L'huile de monoï

Posté le: 15/05/2019 | Catégories: Les différentes huiles
L'huile de monoï

L’huile de monoï est un soin ancestral typique de Polynésie française. Elle se fabrique depuis des siècles et ses utilisations sont nombreuses et variées. Découvrez tous les secrets de l’huile de monoï.

Le monoï et ses nombreuses utilisations

Le monoï est une huile obtenue après macération des boutons de fleurs de tiaré dans l’huile de coprah. Il s’agit donc d’une huile végétale et naturelle. Elle est depuis toujours utilisée par les Polynésiens, mais sa renommée l’a rendue populaire dans le monde entier.

L’huile de monoï était autrefois utilisée pour masser les bébés. Il s’agit d’une huile non allergogène et extrêmement protectrice, même pour les peaux les plus fragiles. Les mamas tahitiennes enduisaient le corps de leurs nouveau-nés avec la précieuse huile et les massaient tant pour délier leurs muscles que pour protéger leur peau du soleil et des diverses attaques.

Mais les massages à l’huile de monoï étaient aussi très appréciés des adultes. Les techniques tahitiennes sont d’ailleurs très connues et développées dans le monde entier. Le massage tahitien est plutôt unique puisqu’il demande au praticien d’utiliser tant ses mains que ses avant-bras et ses coudes. Bien sûr, il est réalisé avec de l’huile de monoï, pour relaxer les sens et les tensions. Les amoureux utilisent également le monoï en guise d’huile sensuelle.

Il existe d’autres façons d’utiliser le monoï, notamment dans le domaine de la beauté. En effet, c’est une huile extrêmement protectrice et nourrissante. En d’autres termes, elle régénère les peaux abîmées ou trop sèches. Elle est idéale après une exposition au soleil ou tout au long de l’année après la douche.

Dans le même registre, l’huile de monoï hydrate en profondeur les cheveux abîmés, secs, cassants, normaux et même gras. C’est un masque idéal pour redonner toute la vigueur à sa chevelure, à l’image des jolies crinières des vahinés.

Il existe de nombreuses huiles de monoï

La véritable recette du monoï ancestrale est celle à base d’huile de coco vierge dans laquelle fermentent des boutons de fleurs de tiaré. Cependant, pour diverses raisons, le monoï peut être décliné en d’autres recettes. Certaines sont même devenues officialisées par les Polynésiens.

Il existe presque autant d’huiles de monoï que d’îles dans l’archipel polynésien. En effet, chaque famille avait sa propre recette. Fut un temps où les fleurs de tiaré étaient réservées à la noblesse. En ce sens, nul autres que les riches personnalités de Tahiti et le roi ne pouvait les cueillir. C’est ainsi que les recettes de monoï ont commencé à différer. Les mamas ne souhaitant pas renoncer à leurs rites ancestraux, ont cueilli d’autres fleurs pour remplacer le tiaré.

Certaines ont alors fabriqué du monoï à la fleur de frangipanier, à la fleur de vanillier, à la fleur de Tamanu ou tout simplement à base d’huile de coco. Si l’huile de monoï est normalement végétale et naturelle, il se trouve que quelques préparations sont également agrémentées d’un ingrédient pour le moins inattendu… Il s’agit du Bernard L’Hermite. En effet, un grand nombre de recettes de monoï polynésien traditionnel en contient.

Il se trouve que le petit mollusque dispose d’un abdomen intéressant pour accélérer la fermentation du macérât. D’autre part, il est dit que cette partie du corps du Bernard-L’Hermite accentue le parfum des fleurs utilisées dans le monoï. Lorsque la petite bête se fait discrète, les traditionalistes utilisent aussi des crabes des plages ou encore des chevrettes (de toutes petites crevettes d’eau douce).

Toutefois, pour répondre à la forte demande étrangère, la recette du monoï a dû être adaptée. En effet, le monoï trouvé en France par exemple est totalement dépourvu de substance animale. Le monoï a fait l’objet d’une Appellation d’Origine, afin d’éviter la contrefaçon. Sur ces produits, l’huile de coco a été remplacée par de l’huile de coprah et il n’y a pas non plus de Bernard L’Hermite. Simplement l’huile et les boutons de fleurs de tiaré.

Si l’huile de coprah remplace désormais l’huile de coco, c’est tout simplement pour une raison de parfum. L’huile de coco a tendance à rancir plus rapidement et pour pallier aux divers transports et variations de température, il a fallu adapter la recette traditionnelle pour exporter le produit sans perdre ses vertus et son parfum enivrant.

Les bienfaits de l’huile de monoï

L’huile de monoï est une véritable invitation au voyage. Son parfum unique remplace volontiers n’importe quelle fragrance ou grand parfum. De plus, comme toutes les huiles végétales, le monoï procure un réel bienfait pour la peau. Il va l’envelopper sous un film de douceur pour la protéger des agressions extérieures. Le monoï hydrate en profondeur l’épiderme, rend toute sa souplesse à la peau et lui offre une seconde jeunesse. C’est une huile riche, qui réhydrate tous types de peaux, de la plus sèche à la peau de bébé.

Ce n’est pas pour rien que les Tahitiens s’enduisent du précieux nectar à longueur d’année. Leur peau est ainsi préservée du dessèchement dû aux rayons du soleil, mais également des attaques du sel, du vent et du sable. Toutefois, l’huile de monoï n’est pas une huile bronzante, car elle ne dispose pas d’indice de protection solaire. Elle apaise néanmoins efficacement les coups de soleil.

Enfin, appliquée en masque, l’huile de monoï est extrêmement bénéfique pour tous les types de cheveux.

Close