En continuant, ou en cliquant sur la croix, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
J'accepte
Close

Derniers Posts

Piri Huuti, tatoueur installé à Sanary-sur-Mer dans le var, répond à nos questions : Ia Orana Piri, peux-tu te...
Avoir de beaux cheveux est le rêve de toute femme. Brillants, soyeux, forts et surtout doux, une chevelure saine est...
Le monoï est un produit de beauté fabriqué dans les divers atolls polynésiens et nulle part ailleurs. Il s’agit d’une...
Le monoï est un cadeau de la nature, provenant de l’un des plus beaux coins du monde. Joyau polynésien, le monoï est...
Grande star du moment, l’huile de coco a été redécouverte par l’industrie cosmétique. Il faut dire que ses vertus...
L’huile de monoï est un soin ancestral typique de Polynésie française. Elle se fabrique depuis des siècles et ses...

Interview Piri Huuti tatoueur polynésien

Posté le: 17/06/2019 | Catégories: Toute l'actualité Monoï
Interview Piri Huuti tatoueur polynésien

Piri Huuti, tatoueur installé à Sanary-sur-Mer dans le var, répond à nos questions :


Ia Orana Piri, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Ia orana, je suis Piri Huuti, je suis né à Hakamaii un village de l’ile Ua Pou dans les Iles Marquises en Polynésie Française. J’ai grandi dans les Marquises. Ma famille est composée de sculpteurs, de tatoueurs, danseurs... Pour nous la culture marquisienne est très importante. J’ai ensuite vécu à Tahiti, où mon oncle et ma mère ont un salon de tatouage : Efraima Tattoo, j’ai tatoué 1 an avec eux. Ensuite, j’ai eu envie de vivre ma propre expérience. J’ai mis en pause le tatouage et je me suis engagé dans la marine, pour essayer autre chose. La marine, l’armée ça m’a toujours plu, l’esprit guerrier, le voyage, j’ai voulu mon indépendance.
Mes amis marins me posaient beaucoup de questions sur mes tatouages et j’ai fini par les tatouer. Je faisais ça chez moi les week-ends ou quand je n’étais pas en mission. J’ai tatoué les marins pendant 4 ans et à un moment il a fallu choisir entre re-signer à l’armée ou ouvrir mon propre salon et j’ai choisi.


Peux-tu nous donner la définition de patutiki ?

Patu veut dire écrire et tiki représente ce qui est sacré, les ancêtres, le symbole, c’est très présent dans notre culture. Je pourrais traduire patutiki par écrire le symbole des ancêtres, écrire sur toi, ton histoire. Nous, aux Marquises, on ne se tatoue pas n’importe quel symbole à n’importe quel endroit. Nos tatouages représentent notre histoire, qui nous sommes. On peut lire la vie d’un Marquisien en lisant ses tatouages.


Combien de temps faut-il pour réaliser un tatouage marquisien ?

Ça dépend de la taille du tatouage évidemment. Il faut compter 1 à 2h pour les petits et 2 jours pour tatouer un bras entier.


Quels sont les emplacements que l’on te demande le plus ?

Pour les hommes c’est souvent le bras, les pecks ou les jambes. Pour les femmes plus souvent le pied, la jambe ou les côtes.


Comment cicatriser au mieux après s’être fait tatouer ?

Il faut prendre soin de son tatouage tous les jours pour bien cicatriser. Il faut éviter le soleil et surtout mettre de la crème. Pour moi le choix numéro 1 c’est le tamanu. C’est une huile qui vient de Tahiti. Pour cicatriser c’est le mieux. Sinon ici, ce que j’ai testé de mieux, c’était la crème Easy Tatoo. Il faut vraiment prendre soin de son tatoo car ça peut s’infecter.


Pour tous ceux qui n’habitent pas dans le Var, où peut-on te retrouver pour un tatouage ?

Je fais les conventions de tatouage, la prochaine aura lieu à côté de Paris à Ozoir-la-Ferrière les 14 et 15 septembre 2019. Le Fabulous Tiki week-end.

Quels sont tes projets à venir ?

Je n'ai pas de projet tout de suite, avec mes cousins nous aimerions remonter un groupe de danse, mais avec les occupations de chacun, le travail, ce n’est pas pour tout de suite. J’aimerais monter un salon de tatouage à Nice aussi, j’avais beaucoup hésité au moment d’ouvrir mon salon et c’est vrai que j’aimerais bien installer un salon de tatouage marquisien à Nice.


Pourquoi t’être installé en France plutôt que retourner à Tahiti ?

La concurrence est moins présente. À Tahiti, il y a beaucoup de salons de tatouage. En France, nous sommes moins nombreux. J’avais envie de partager ma culture marquisienne, de faire connaître le tatouage maori. J’ai donc ouvert mon salon à Sanary il y a 2 ans.


Tu retournes à Ua Pau régulièrement, quelle est la 1ere chose que tu fais quand tu arrives chez toi ?

Je mange ! La cuisine et les produits locaux, c’est ce que je fais en premier. Même si ici l'on trouve à peu près tout, cela n’a pas le même goût. Le Uru, le fruit de l’arbre à pain, j’en ai trouvé quelques fois ici, mais ce n’est pas pareil. Donc oui, manger les plats de chez moi, c’est la première chose que je fais.


Merci Piri

Nana

Toakiu Tattoo
1 Bis Rue Louis Blanc
83110 Sanary-sur-Mer
06 17 47 44 31

Retrouvez Piri sur sa page Facebook

Close